Mes instruments s’inspirent principalement des créations des grands maîtres italiens du XVI ième et du XVII ième siècle. Les connaissances actuelles, en particulier les travaux du luthier François Denis, me permettent d’analyser l’architecture de ces instruments de référence, de réinterpréter ces formes classiques et d’exprimer ma sensibilité.

Condition sine qua non d’un instrument de lutherie haut de gamme : la qualité du bois d’harmonie. Chaque pièce de bois est sélectionnée par mes soins chez des scieurs spécialisés situés en France, en Allemagne ou en Italie.

Les matériaux, les outils et les techniques utilisés sont traditionnels. C’est sous l’orchestration du corps que se joue ensuite le délicat équilibre de la forme et de la fonction.

Je cuisine mon propre vernis à base de résines, huiles et pigments naturels de premier choix. Constamment en quête d’évolution et soucieux d’interagir au maximum avec le bois de chaque instrument, le processus n’est jamais systématique. Matière, texture, transparence, réfraction, couleur, tonalité, autant de mots apposés à des sensations qui accompagnent cette étape privilégiée de la fabrication.

Une fois les cordes montées, chaque instrument est testé par un musicien professionnel : c’est le moment de l’ajustage.

A ce stade, l’instrument n’est pas terminé. C’est tout le contraire : il naît. C’est pourquoi je parle d’un potentiel acoustique qui se développe ensuite entre les mains et la personnalité de chaque musicien.

Cette rencontre entre le luthier, le musicien et l’instrument qui les rassemble est unique. Par la suite, je reste en contact avec les personnes qui jouent mes instruments. Besoin d’un réglage, d’un conseil, le tout accompagné d’une bonne tasse de thé, je suis là !

© Antoine Gourdon 2019 | site by Digital Crow | Privacy Policy